Adopter une alimentation à base d'alternatives végétales de manière saine

Publié le : 14/03/22
  • Vous en avez certainement entendu parler, le mois de mars est le mois des végétariens. Les challenges en tout genre tel que le VeggieChallenge et la nourriture végétarienne sont mis à l'honneur, notamment par notre partenaire EVA. La raison ? La demande en repas végétariens est en hausse. Près de la moitié des Belges (44 %) consomment désormais moins de viande qu'il y a un an, ce qui confirme la tendance à la baisse de la consommation de viande. Avec 7 % des Belges qui ne mangent plus de viande et 9% de flexitariens (qui mangent végétarien au moins trois fois par semaine), cela signifie que 16% des Belges mangent végétarien régulièrement. 

    L'alimentation végétarienne ou végétalienne est donc de plus en plus populaire. Les principales raisons en sont le bien-être des animaux, la santé et l'environnement ; en effet, la viande a une forte pression écologique sur l'environnement.            

    Régime végétarien : les différentes formes

    Au quotidien, l'alimentation végétarienne peut prendre différentes formes en fonction des motivations et convictions personnelles :

    • Le pescotarien ne mange pas de viande, mais consomme du poisson, des crustacés, des produits laitiers et des œufs. 
    • L'ovo-végétarien ne mange pas de viande, pas de volaille, pas de poisson, pas de crustacés et de mollusques, pas de lait et pas de produits laitiers tels que le fromage ou le yaourt. Il consomme tout de même des œufs. 
    • Le lacto-ovo-végétarien ne mange pas de viande, de poisson et de crustacés, mais il consomme des produits laitiers et des œufs. 
    • Le flexitarien ou le semi-végétarien ne mange pas de viande plusieurs jours par semaine. 

    Source : www.gezondleven.be

    Véganisme

    Les végétaliens ne consomment aucun produit d'origine animale : ni œufs, ni lait, ni produits laitiers. Beaucoup suppriment également le miel. Comme ils ne consomment pas de produits d'origine animale, les végétaliens ont plus de mal à absorber suffisamment de vitamine B12, de fer, de calcium et d'iode. Par conséquent, ils doivent faire attention à de bonnes combinaisons de protéines, absorber suffisamment d'énergie et s'assurer d'un apport suffisant en vitamines et minéraux. En plus des points d'attention qui s'appliquent à un régime végétarien, avec un régime végétalien une attention supplémentaire est nécessaire pour l'apport, entre autres, de vitamine B12 et de calcium.

    Voedingsdriehoek - Vlaams Instituut Gezond Leven vzwEn bonne santé ?

    Il existe peu de recherches scientifiques sur l'évaluation et la comparaison des régimes omnivores, végétariens et végétaliens et leurs effets à long terme sur la santé. Au sein de chacun de ces régimes, de grandes variations sont possibles. Il est donc difficile d'étayer certaines des affirmations de santé faites à propos des régimes végétariens. Une alimentation variée et équilibrée avec une grande proportion de produits d'origine végétale est recommandée pour tout régime (Source : www.gezondleven.be).

    Les études sur les adultes végétariens et végétaliens montrent un certain nombre d'avantages dans de nombreux cas, notamment une incidence réduite de l'obésité, des maladies cardiovasculaires et du diabète. Ces avantages sont principalement associés à une consommation élevée d'aliments d'origine végétale tels que les légumes, les noix et les légumineuses, comme c'est souvent le cas dans un régime végétarien. 

    Carences nutritionnelles

    En raison des choix alimentaires restrictifs, les végétaliens en particulier (plus que les omnivores et les lacto-ovo-végétariens) doivent faire attention aux nutriments potentiellement critiques tels que la vitamine B12, les protéines, le fer, le zinc, le calcium et la vitamine D, l'iode et les acides gras oméga-3. Il convient de tenir compte non seulement de la composition de l'apport alimentaire, mais aussi et surtout de la biodisponibilité des différents nutriments. Les besoins en énergie et en nutriments étant relativement plus élevés par rapport au poids corporel chez les nourrissons, les enfants et les adolescents, ces groupes sont plus sensibles aux carences nutritionnelles que les adultes. 

    Kathleen ErvinckxLe rôle d'une diététicienne

    Des carences peuvent donc survenir, notamment dans le cadre d'un régime végétalien. Il est donc conseillé de consulter un diététicien. Celui-ci dressera un bilan du régime alimentaire actuel afin de déterminer si l'on consomme ou non tous les nutriments importants. 

    Le diététicien examinera les besoins physiques, tels que les besoins en énergie et en protéines, mais aussi si l'on consomme suffisamment de graisses saines, de vitamines et de minéraux. Il dressera ensuite des conseils diététiques personnalisés, afin d'être certain de recevoir tous les nutriments nécessaires. L'objectif : aider à remplacer correctement les produits d'origine animale. 

    Un diététicien apprend également à lire les étiquettes, mais examine aussi les possibilités de supplémentation en cas d'éventuelles carences. De cette façon, votre alimentation restera saine et variée. 

    Le saviez-vous ?

    • le fer contenu dans les produits d'origine végétale est plus difficile à absorber que le fer animal ?
    • la vitamine C peut améliorer l'absorption du fer ? Conseil de notre diététicienne Kathleen Ervinckx : pensez à prendre un dessert riche en vitamine C, par exemple un kiwi, après votre repas. 
    • les végétariens sont plus susceptibles de souffrir d'une carence en vitamine B12 ou en fer ?
    • il est préférable de combiner les protéines pour une meilleure absorption ?
    • les hamburgers végétariens préparés contiennent souvent beaucoup de graisse et de sel ?
    • les légumineuses ont une faible teneur en vitamine C et en fer et doivent être consommées avec des produits laitiers ? Autre conseil de Kathleen : prenez du fromage ou du yaourt avec votre repas ou comme dessert. 
    • un certain nombre de produits à base de soja sont enrichis en calcium et en vitamine B12 ?

     

    Les diététiciens chez Sodexo 

    De nombreux diététiciens travaillent chez Sodexo. Nous fournissons des repas à de nombreuses personnes : dans les restaurants d'entreprise, dans les hôpitaux, les maisons de repos et de soins, les crèches, les écoles primaires et secondaires, les universités, les centres pour personnes en situation de handicap, etc. En particulier pour les personnes ayant des besoins nutritionnels spécifiques, comme les enfants en pleine croissance, les personnes âgées ou les malades, le suivi permet de s'assurer que tous les besoins sont satisfaits et que les repas sont équilibrés et sains.

    Découvrez ci-dessous notre diététicienne Eline Hendriks à la maison de repos Witte Meren, qui partage l'importance de la nutrition dans le contexte des personnes atteintes de démence, et comment cela peut avoir un impact à la fois sur leur santé et leur bien-être général : 

     

    Articles connexes 

     

    Envie de devenir diététicien chez Sodexo ? 

    Nous recrutons régulièrement des diététiciens. Jetez un coup d'œil à notre page d'offres d'emploi.