L’alimentation, essentielle au bien-être en entreprise

Publié le : 14/12/21
  • Se nourrir est intimement lié à notre santé et notre bonheur. L’alimentation participe, dès lors, grandement au bien-être au travail. Avec la pandémie et la poussée du locavorisme et de la durabilité, il est essentiel que les entreprises revoient leurs modèles et leurs offres afin de ne pas rater leur transition alimentaire.

    Transition… Un mot qui n’a jamais eu autant de sens que ces derniers temps. Qu’elle soit énergétique avec une augmentation du renouvelable ou climatique avec pour objectif de limiter le réchauffement climatique à +1,5 °C par rapport à l’ère préindustrielle. 

    La pandémie, avec l’accélération de la digitalisation et de la flexibilité et l’avènement du télétravail structurel, a aussi amené les entreprises dans une transition du travail. Cette transition a de multiples effets dont celui de rebattre les cartes de la restauration d’entreprise. Avec les employés absents plusieurs jours par semaine, les offres doivent changer. Elles doivent aussi coller avec des besoins que le Covid-19 a exacerbé : du local, du sain et du durable…

    Repenser

    Manger avec colleguesManger avec plaisir contribue au bonheur et au bien-être. Manger sainement est un must pour rester en bonne santé. Depuis longtemps, les entreprises savent que ces deux éléments combinés favorisent une meilleure productivité. Pour ne pas rater la transition alimentaire et continuer à contribuer au bien-être de leurs employés, les sociétés doivent revoir leurs offres de restauration. Cela est confirmé dans une récente étude conduite par le groupe Sodexo : 78 % des dirigeants interrogés s’accordaient à dire qu’ils doivent trouver des modèles alimentaires innovants pour s’adapter à une nouvelle ère de travail, qu’il s’agisse d’offrir des options plus saines sur le lieu de travail ou de répondre aux besoins de leur personnel à distance.

    « D’une manière ou d’une autre, la nourriture jouera, quoi qu’il arrive, un rôle essentiel sur le lieu de travail, explique John Wright, vice-président et responsable mondial de la restauration chez Sodexo. Les employés choisiront leur repas en privilégiant l’expérience plutôt que la fonction une fois la pandémie passée. Les employeurs visionnaires considèrent le fait de proposer une solution de restauration et des services à leurs employés comme un investissement. Lorsque les entreprises chercheront des talents, la création d’un environnement de travail adapté jouera un rôle clé pour les employés, qu’ils travaillent au bureau ou à la maison, et l’alimentation contribuera fortement à cette expérience globale. » 

    Viser la durabilité

    Wortelen - CarottesVu son importance dans le bien-être au travail, l’alimentation fait partie des éléments qui permettent, en effet, d’optimiser l’expérience des employés sur leur lieu de travail. Aujourd’hui, cette expérience qui combine sens, reconnaissance, confiance et collaboration, est l’élément essentiel dans le processus de recrutement mais aussi de rétention des collaborateurs. Une étude de Kantar souligne l’importance d’associer une alimentation saine et variée à des objectifs de durabilité. De nos jours, plus aucune entreprise ne peut se permettre de rater le train de la responsabilité sociale. Lutter contre le gaspillage alimentaire, un des objectifs environnementaux majeurs portés par Sodexo, proposer des emballages respectueux de l’environnement, élaborer des menus qui respectent la saisonnalité des produits et les labels éthiques, livrer des repas via des moyens durables comme la voiture électrique ou le vélo cargo, privilégier le local et les circuits courts font partie des choix de responsabilité sociale que doivent prendre les entreprises. Pour répondre aux souhaits de leurs employés mais aussi pour encourager des comportements respectueux de l’environnement.

    Dans le même ordre d’idées, proposer des repas sains et enseigner, au passage, les principes et les bienfaits d’une alimentation saine et équilibrée participent aussi au bien-être et à la responsabilité sociale. Nombreux sont déjà aujourd’hui les employés qui adoptent une approche réfléchie de leur alimentation qui allie plaisir de manger, plein d’énergie, sécurité alimentaire et alternatives végétales ou plus respectueuses de l’environnement. Ces employés doivent, à l’avenir, trouver leur place dans les offres de restauration proposées par leurs employeurs.

    S’adapter aux comportements

    Demain, il est crucial pour réussir la transition alimentaire d’élaborer des modèles alimentaires en fonction des employés de vos entreprises. Ils doivent répondre à tous les besoins et à tous les profils. Il peut s’agir d’optimiser les cafétérias et espaces de restauration. Outre les aspects convivialité et espace de rencontre permanent, ils doivent permettre d’accueillir tant un restaurant d’entreprise plus classique que des services de take-away modernes (par exemple micromarché du frais à emporter tant sur son lieu de travail que pour ramener à la maison) ou des solutions pour récupérer (via des distributeurs et casiers automatiques) et réchauffer des plats précommandés sur des plateformes digitales. Sans oublier aussi de choyer vos employés à distance avec des offres de livraison attrayantes. 

    Food applicationIl peut s’agir aussi de coller aux besoins alimentaires de vos employés. Ce n’est pas un bloc monolithique. Pour être productifs, ils n’ont pas tous besoin de la même chose. Il est donc crucial de rester à l’écoute et de suivre, de près, l’évolution de leurs comportements. Pour ajuster l’offre tant en termes d’alimentation que d’horaire ou de lieu.

    L’alimentation en entreprise de demain devrait donc être au service de l’efficacité, de la productivité, de la santé et de la durabilité. Elle doit aussi avoir un rôle majeur de création de liens. A l’heure du télétravail, l’expérience du bureau doit être une plus-value. Manger avec ses collègues en est un élément essentiel. L’alimentation en entreprise de demain devrait donc aussi être conviviale et créative pour créer des moments particuliers qui donnent envie de revenir…