Le handicap devrait-il être un frein aux perspectives d’évolution ?

Publié le : 04/04/22
  • Chez Sodexo, nous pensons que la capacité ne doit pas restreindre les possibilités. C'est pourquoi nous recrutons des personnes en situation de handicap, afin de leur donner la formation dont elles ont besoin pour effectuer leur travail efficacement et de leur offrir des possibilités de développement et d'évolution de carrière.

    Workplace disabilitySelon l'Organisation mondiale de la santé, un milliard de personnes, soit 15 % de la population mondiale, souffrent d'une forme de handicap. Ces personnes sont également plus susceptibles de connaître des résultats socio-économiques défavorables, tels qu'un niveau d'éducation moindre, des résultats sanitaires moins bons, des niveaux de recrutement plus faibles et des taux de pauvreté plus élevés.

    Selon les Nations-Unies, dans les pays en développement, 80 à 90 % des personnes en situation de handicap et en âge de travailler, sont au chômage. Ce chiffre descend entre 50 et 70 % dans les pays industrialisés, mais dans la plupart des pays développés, le taux de chômage officiel des personnes en situation de handicap et en âge de travailler, est au moins deux fois supérieur à celui des personnes sans handicap.

    Les entreprises comme Sodexo ont le devoir de garantir que l'emploi des personnes en situation de handicap est à l'ordre du jour et, plus important encore, que ces personnes se sentent incluses, valorisées et qu’elles sachent qu’elles font bien partie de l'équipe, au même titre que les autres.

    Soutenir des communautés locales

    Pour Sodexo, tout commence au niveau des communautés locales. Une partie de notre mission consiste à contribuer au développement social, économique et environnemental des communautés que nous servons. En donnant à une personne en situation de handicap la possibilité de faire carrière chez Sodexo, nous n'avons pas seulement un impact sur elle, en tant que personne, mais également sur sa famille, ses amis et son entourage.

    Chez Sodexo Belgique, nous travaillons depuis le début des années 2000 avec des ateliers protégés, des écoles d'enseignement spécialisé et des centres adaptés, par exemple en proposant des stages et des formations qui peuvent ensuite déboucher sur un contrat.

    Christiane Dethier, responsable du projet "Personnes en situation de handicap" explique : "Actuellement, nous travaillons avec 4 centres d'intégration socioprofessionnelle spécialisés dans l'intégration des personnes handicapées. Avant la pandémie de Covid-19, il y en avait plus de 20. Nous espérons donc organiser d'autres collaborations prochainement. Avant la crise sanitaire, nous avions jusqu'à 40 stagiaires de ces organisations chaque année. Pour beaucoup d'entre eux, le stage s'est terminé par un contrat à durée indéterminée.

    Nous accueillons des personnes en situation de handicap depuis près de 20 ans, mais depuis 2012, un véritable plan d'action a été mis en place pour la Belgique. Intégrer les personnes en situation de handicap, assurer le bien-être des employés, adapter l'organisation du lieu de travail et accroître la collaboration avec les organisations spécialisées font partie de nos objectifs et de notre fonctionnement en tant qu'entreprise responsable.

    Un œil pour le talent

    Workplace disabilityIl est important de souligner ici que nous ne recrutons pas des personnes en situation de handicap pour la simple raison que c'est la bonne chose à faire. Il s’agit également d’une décision très stratégique.

    La pandémie a eu un impact majeur sur le marché du travail et les entreprises se livrent aujourd’hui à une guerre du recrutement. Ces personnes en situation de handicap qui, de plus en plus nombreuses, sont au chômage, représentent un marché largement inexploité. S'il est abordé de la bonne manière, celui-ci peut générer des avantages pour les entreprises, mais également pour les personnes en situation de handicap ainsi que leurs familles.

    Comment l’aborder de la bonne manière ? Il ne s’agit pas uniquement de donner aux personnes en situation de handicap des tâches subalternes. Il s'agit de leur donner l'occasion de s'épanouir et de développer de nouvelles compétences, de leur fournir une formation pour les aider à progresser dans leur carrière et de créer un environnement dans lequel elles se sentent acceptées, valorisées et intégrées à notre équipe.

    Des collaborateurs de Sodexo témoignent 

    Julie Brossard, second de cuisine, siège social de Sodexo Belgique

    Julie BrossardJulie a rejoint Sodexo en 2015 à la suite d'un apprentissage par l'AVIQ (Agence pour un Vie de Qualité), après une formation en boulangerie. Rien ne la distingue de ses collègues, si ce n'est sa surdité. En 2022, elle travaille toujours dans les cuisines de Sodexo, mais au bar à sandwichs.

    « Je suis véritablement bien intégrée dans cette équipe. Les collègues mettent tout en place pour que je m’adapte au mieux à l’environnement. J’ai par exemple reçu une tablette qui retranscrit les paroles des consommateurs afin que je puisse lire facilement derrière le comptoire. Avec les masques, c’est compliqué pour moi de lire sur les lèvres, alors cet outil est vraiment très pratique. Il me donne davantage d’autonomie. » 

    « Trouver un travail pour les personnes en situation de handicap n’est pas facile. Je suis contente d’en avoir un et de pouvoir laisser mon témoignage pour, peut-être, faire changer le regard des autres. » 

    Johnpaul Dimech, CEO Geographic Regions and Region Chair, Sodexo Asia Pacific

    Johnpaul DimechL’année dernière, j’ai subi une opération à cœur ouvert. Je souffrais de deux maladies cardiaques extrêmement rares et potentiellement mortelles. L'opération et les quatre mois de rééducation intensive qui ont suivi ont été très éprouvants, tant sur le plan physique que mental. Je vivais un grand-huit émotionnel à répétition, ce qui a entraîné des répercussions sur ma santé mentale et sur ma capacité physique à accomplir des tâches que je tenais auparavant pour acquises. Si cette expérience m'a bien appris quelque chose, c'est à quel point nous sommes tous vulnérables et comment ce que nous tenons pour acquis peut, très vite, nous être enlevé.

    Saviez-vous que seulement 17 % de ces personnes sont effectivement nées avec leur handicap ? La majorité restante a développé ce handicap après leur naissance, et 78 % l'ont acquis après l'âge de 16 ans.

    Nous sommes tous susceptibles de faire face à une situation de handicap au cours de notre vie. Qu'il s'agisse d'un problème de santé mentale, d'un problème dégénératif tel que la perte de l'ouïe ou de la vue, d'un trouble neurologique ou de la perte d'un membre, cela peut affecter notre capacité à accomplir des tâches que d'autres considèrent comme naturelles.

    Mais cette différence de capacité devrait-elle affecter nos perspectives d'évolution ?


    Envie de travailler chez Sodexo ? Retrouvez nos offres d'emploi ici : https://be.sodexo.com/careers.html